Responsable de la Licence
Damien VITIELLO

Responsable de la scolarité en Licence

Hugues Miller
hugues.miller@parisdescartes.fr
01.76.53.34.06


Responsable de la scolarité en L 1

Sonia DERBAL
sonia.derbal@parisdescartes.fr
01.76.53.34.12

Retrouvez tous les détails de la licence

Le cursus STAPS vise l’acquisition de compétences dans les secteurs professionnels de l’enseignement, de l’entraînement, du loisir et des activités physiques adaptées aux séniors et aux personnes à besoins spécifiques.

La Licence Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (S. T. A. P. S.), assortie de trois spécialités et d’un parcours professionnel, dispose d’un volume horaire compris entre 1500 et 1600 heures sur les 3 années de formation de Licence. Elle est organisée en trois années de deux semestres chacune. Elle est constituée de différentes unités d’enseignement (UE) (comprenant des matières) obligatoires, obligatoires à choix, ou bien optionnelles. On trouve dans la formation STAPS des enseignements dans le domaine des sciences humaines (ex : psychologie, sociologie…), des sciences de la vie (ex : physiologie de l’exercice, biomécanique, anatomie…) et des activités physiques et sportives (ex : football, natation, athlétisme, boxe…).

La spécialité « Education et motricité (EM) » permet, outre la préparation aux concours de l’enseignement public (1er et 2nd degrés), l’accès aux différents métiers de l’encadrement des activités physiques et de la recherche sur celles-ci.

La spécialité « Entraînement sportif (ES)» donne accès à l’encadrement du secteur sportif dans le cadre des fédérations, de la recherche, de l’industrie.

La spécialité « Activités physiques adaptées – Santé (APA-S) » donne accès aux différents secteurs liés aux handicaps moteurs, sensoriels, mentaux et sociaux. D’une manière générale elle s’ouvre aux relations des activités physiques et de la santé, aux différents âges de la vie (hôpitaux, centres de rééducation, instituts médico-éducatifs ou médico-professionnels, associations).

Le parcours professionnel « métiers de la forme » est ouvert en 3ème année de Licence et permet aux étudiants de travailler en tant que technicien des activités de mise en forme dans les secteurs privé, associatif et public. Elle permet également de monter sa propre structure en lien avec les métiers de la forme.

Enfin, dès la 1ère année de Licence, une passerelle est ouverte pour intégrer des Instituts de Formation en Masso-Kinésithérapie (IFMK) ayant une convention avec l’UFR STAPS. Ainsi, environ 30 places sont ouvertes au concours chaque année en 1ère année de Licence STAPS pour intégrer l’année suivante un IFMK (ex : AP-HP, ASSAS).

Les attendus au niveau national pour la Licence STAPS sont :

  • Disposer de compétences scientifiques

Les études en STAPS comportent en effet des enseignements scientifiques pluridisciplinaires (sciences de la vie, sciences humaines et sociales). Les étudiants doivent être en mesure d’assimiler ces contenus et de construire un raisonnement à partir de concepts scientifiques.

  • Savoir mobiliser des compétences en matière d’expression écrite afin de pouvoir développer un raisonnement argumenté

Les études en STAPS demandent en effet fréquemment aux étudiants de rédiger des documents de synthèse ou des mémoires et d’en assurer la présentation orale. Par ailleurs, de nombreux étudiants s’orientent vers la présentation de concours, dans lesquelles les compétences rédactionnelles sont essentielles. Il s’agit donc de pouvoir argumenter, construire un raisonnement, synthétiser des informations.

  • Disposer de compétences sportives

Les études en STAPS comportent une part importante de pratique sportive. Il semble donc nécessaire au préalable, en tant que pratiquant, de posséder une expérience régulière et diversifiée dans les activités physiques et sportives.

  • Manifester de l’intérêt pour l’exercice de responsabilité collective, associative ou citoyenne

Le domaine professionnel auquel préparent les études en STAPS renvoie en effet majoritairement aux métiers de l’enseignement, de l’éducation, de l’entraînement, de l’accompagnement des personnes ou de la réhabilitation, dans lesquels l’intervenant est responsable de la sécurité du public qui lui est confié, et garant de l’éthique et des valeurs qu’il transmet. De ce fait, l’exercice préalable de fonctions d’animation, d’encadrement, de responsabilités collectives, associatives ou citoyennes constitue un atout.

Qu’en est-il de la Licence STAPS de l’Université Paris Descartes:

  1. INDICATEURS D’ATTENDUS LITTÉRAIRES

1.1- Notes au BAC de Français

  1. INDICATEURS D’ATTENDUS SCIENTIFIQUES

2.1-Note moyenne trimestre(s) connu(s) de Terminale en Mathématiques

2.2-Note moyenne trimestre(s) connu(s) de Terminale en Sciences de la vie

2.3-Note moyenne trimestre(s) connu(s) de Terminale en Sciences physiques;

  1. INDICATEURS D’ATTENDUS SPORTIFS

3.1-Note moyenne trimestre(s) connu(s) de Terminale en EPS

3.2-Niveau compétiteur dans un des sports suivants (conventionnés avec Paris Descartes) : athlétisme, boxe, football, handball, judo, natation, rugby, volley-ball

3.3-Validation du savoir-nager (plongeon, 50m en nages ventrales et dorsales, 5m d’immersion horizontale, aller toucher le fond de la piscine à 1,80m)

  1. INDICATEURS D’ATTENDUS ASSOCIATIFS

4.1-Inscription dans un club sportif fédéral

4.2-En possession de Brevet, Diplôme ou Attestation relatifs à l’encadrement de groupes, l’initiation ou l’entraînement sportif.

Ouverte à tous les Baccalauréats, la Licence STAPS de l’Université Paris Descartes est représentée par environ 1/3 de BAC S, 1/3 de BAC pro / techno et d’1/3 d’autres BAC (ES, L).

Les étudiants qui réussissent le mieux et le plus rapidement sont les BAC S ayant un bon niveau sportif (pratique sportive fédérale régulière) même si tout étudiant motivé peut réussir.

 

Du sport presque tous les jours en petits groupes (Travaux Pratiques – TP): du rugby à la danse (pour tous) en passant par la natation, la gymnastique, l’athlétisme, le football, la boxe… et la théorie de ces sports pour 1/3 du temps.

Des Sciences Humaines et Sociales (psychologie, sociologie, histoire) et de la Vie (physiologie, anatomie) pour 2/3 du temps. En amphithéâtre (Cours Magistraux – CM) et en petits groupes (Travaux Dirigés – TD).

Attention: les matières scientifiques sont celles qui sélectionnent le plus!

Mais aussi…de l’anglais, des statistiques et des stages de sensibilisation aux différents métiers visés par la formation STAPS.

A l’Université, les cours sont dispensés sous trois formes : en cours magistral (CM), en travaux dirigés (TD) ou en travaux pratiques (TP). Les cours magistraux sont en amphithéâtre (ils ressemblent aux salles de cinéma de vos lycées). Les travaux dirigés se font dans de petites salles équipées de vidéo projecteurs (même type de salle que les salles de cours de vos lycées). Les travaux pratiques se déroulent sur des terrains de sports adaptés (piste d’athlétisme, piscine, gymnases, terrains extérieurs…).

Au lycée, tous les cours sont obligatoires contrairement à l’Université où les CM ne le sont plus. Cette liberté est un piège dans lequel vous ne devrez pas tomber. L’assiduité, l’écoute en cours et le sérieux dans les révisions sont les clefs d’une réussite en STAPS. Votre motivation sera donc déterminante.

Comme au lycée, vous avez des professeurs principaux mais que l’on nomme à l’Université : Directeurs d’études.
Au niveau sportif, au lycée, les cours d’EPS avaient pour objectif exclusif de vous faire progresser en terme de performance. En STAPS, vous allez pratiquer et progresser en terme de performance mais vous devrez également acquérir des connaissances théoriques et pratiques approfondies sur les activités physiques – pour pouvoir à terme les enseigner. Si vous venez en STAPS uniquement pour « faire du sport » vous risquez de vous retrouver très rapidement en échec dans les nombreux enseignements théoriques obligatoires.
L’évaluation de la formation repose en partie sur du contrôle continu. Dans ce cadre vous avez donc comme au lycée des devoirs à réaliser à la maison ou des devoirs sur table (DST). A la différence toutefois du lycée, vous avez aussi deux sessions d’examens qui sont en quelque sorte des mini-bacs à chaque fin de semestre.

La rentrée à l’Université Paris Descartes est comme au lycée, elle s’effectue début septembre. L’année est découpée en semestre et non en trimestre.

La licence 1ère année se décompose en 2 semestres de 12 semaines de cours chacun. Avant d’entamer le 1er semestre, vous vivrez une semaine d’intégration composée de différents tests sportifs. Vous découvrirez ainsi l’UFR STAPS et ferez connaissance avec des « parrains-marraines » de 2ème et 3ème années qui vous serviront de guide.

Les examens terminaux de 1ère session ont lieu dès la fin de chaque semestre (en décembre/janvier pour le 1er semestre et en avril/mai pour le 2ème semestre). La session de rattrapage des examens pour toutes les unités d’enseignements de l’année en dessous de la moyenne se déroule en juin.

À la suite de votre inscription, vous disposez d’une adresse email @parisdescartes.fr, d’un journal (la newsletter), d’un site en ligne d’offre de stages, de travail, d’apprentissage d’un service (le SOFIP), pour vous aider à vous orienter et à vous professionnaliser.
Vous avez aussi à votre disposition un Environnement Numérique de Travail (ENT) grâce auquel vous avez des supports de cours, des supports à la professionnalisation, une bibliothèque virtuelle qui vous permet de faire des recherches bibliographiques et de lire en ligne des livres, des articles scientifiques et la presse. Vous avez enfin à votre disposition des assistantes sociales et un service de médecine préventive.
Tout au long de votre formation, vous êtes accompagné[e]s par des enseignants référents et des tuteurs étudiants, sans oublier les associations étudiantes et le bureau des étudiants de l’UFR STAPS, leur aide, leurs fêtes, leurs voyages.

À l’issue de la Licence éducation et motricité :

1 – Diagnostic et conception des interventions dans les activités :
Cela suppose de choisir les pratiques physiques, sportives et d’expression et d’établir un projet pédagogique en fonction :

  • des objectifs éducatifs ou des programmes établis,
  • des bénéfices que les publics peuvent en tirer en fonction de leur âge ou niveau,
  • des conditions matérielles requises pour pratiquer des activités sportives en sécurité,
  • de la durée pendant laquelle ces publics vont pratiquer.

2 – Intervention directe en face à face pédagogique
Cette activité consiste à conduire les séances et choisir les contenus d’enseignement en s’adaptant aux différentes situations rencontrées, aux niveaux de pratique et aux motivations des publics concernés, puis à évaluer les résultats atteints en fonction des objectifs.

3 – Communication

  • maîtrise les problèmes éthiques liés aux pratiques proposées dans un cadre éducatif.
  • dialogue et communique avec l’ensemble des personnes concernées par l’éducation.

À l’issue de la Licence entraînement sportif :

1- Diagnostic et conception
Il maîtrise les outils de l’évaluation et de l’analyse des différents facteurs de la performance.
Il maîtrise les principaux modèles intégratifs de la performance sportive.
Il mobilise les connaissances scientifiques nécessaires à l’usage de ces outils et modèles.

2 – Intervention directe
Il peut gérer un groupe en situation d’entraînement et de compétition.
Il maîtrise les principales connaissances liées à la méthodologie de l’entraînement.
Il est à l’écoute des principales innovations concernant l’entraînement sportif.
Il maîtrise les éléments essentiels de la relation entraîneur – entraîné, tant dans leurs aspects pédagogiques que déontologiques.
Il détermine et adapte les contenus spécifiques de chacune des situations.
Il est capable de réguler les séances ou la phase compétitive.
Il maîtrise les principales techniques mises en œuvre dans le domaine de :

  • la préparation physique,
  • la préparation mentale,
  • le coaching,
  • la préparation technique, tactique et stratégique,
  • Il peut les sélectionner en fonction des besoins et de façon raisonnée.
    Il maîtrise les paramètres essentiels des pratiques au sein desquelles il intervient.

3 – Communication et protection

  • il maîtrise les outils techniques de la communication en relation avec l’environnement de la structure et du sportif.
  • il dispose des connaissances liées à la prévention et à la lutte contre le dopage.
  • il conseille et oriente les sportifs vers les structures adaptées.
  •  il applique les règles de sécurité inhérentes à la pratique des disciplines et mesure les conditions de mise en œuvre de la responsabilité des différents acteurs.
  • il est capable de participer à l’élaboration et à la gestion des contrats de travail, des ressources financières et humaines.

À l’issue de la Licence activités physiques adaptées – santé :

1- Participer à la conception de projet
Il situe son action à l’intérieur d’un projet global : politique et institutionnel, de Prévention, de Réadaptation ou d’intégration par l’activité physique.
Il relie les caractéristiques des populations prises en charge aux effets attendus de la pratique physique.
Identifie les caractéristiques des populations prises en charge pour faire une proposition de programme intégré au projet.
Identifie les caractéristiques des activités physiques pertinentes au regard des besoins du pratiquant, et des objectifs de l’institution et les adapte.

2- Concevoir et organiser des programmes d’intervention
Maîtrise les principaux outils et méthodes de l’évaluation des capacités des populations concernées et leur condition de mise en œuvre.
Maîtrise les principaux paramètres de la planification de la prise en charge (programme, séquence, séance, situation).
Maîtrise le cadre juridique et réglementaire des programmes et des structures concernées.
Maîtrise les connaissances scientifiques nécessaires à l’élaboration de son intervention.
Intègre les conséquences de la pratique physique dans une prise en charge globale et quotidienne de la personne (Hygiène de vie, ‘ Bien-être ‘, ‘ qualité de vie ‘).
Réunit les ressources humaines et la logistique nécessaires à son intervention.

3- Conduire et évaluer des programmes d’intervention
Maîtrise les éléments essentiels de la relation à la population.

À l’issue de la Licence professionnelle métiers de la forme :

Techniques et pédagogiques :
Etre en mesure de concevoir des programmes de mise en forme et d’en suivre leur application. Adapter les formes de pratiques ainsi que leur intensité en fonction des publics concernés ; élaborer des exercices adaptés au niveau des publics en suivant une progression pédagogique et dans la finalité de préparation physique. Etre en mesure d’administrer des programmes individualisés et d’en évaluer les conséquences. Etre en mesure d’intervenir et de rester en contact avec les pratiquants, d’encadrer les techniciens et d’assurer leur coordination au sein d’une équipe. Apporter des conseils concernant le ralentissement du vieillissement : soins du corps, physiologie de l’effort, alimentation.

Commerciales :
Etre en mesure de structurer l’offre de service et d’évaluer la nature de la demande dans le cadre d’une approche marketing. Participer à la commercialisation des services et des produits, et en assurer la vente et le suivi.

Budgétaires et financières :
Apporter une collaboration à la direction de l’entreprise pour contribuer à la mise en œuvre des procédures des échéances budgétaires. Participer à la réflexion financière dans le cadre de la gestion de l’entreprise.

Juridiques et gestionnaires :
Compétences dans la gestion de contrat (travail et partenariat). Etre en mesure de gérer l’organigramme fonctionnel et de structurer un secrétariat. Connaître la réglementation applicable à l’activité.

En ressources humaines :
Bonne connaissance des publics qu’ils soient collectifs ou individuels et être capable de manager du personnel.

Dès la 1ère année de Licence STAPS, une passerelle est ouverte pour intégrer des Instituts de Formation en Masso-Kinésithérapie (IFMK) ayant une convention avec l’UFR STAPS. Ainsi, environ 30 places sont ouvertes au concours chaque année en 1ère année de Licence STAPS pour intégrer l’année suivante un IFMK (ex : AP-HP, ASSAS, Pitié-Salpêtrière). Vous avez cependant un seul essai pour intégrer un IFMK et vous ne devez pas aller aux rattrapages si vous souhaitez faire le concours d’entrée pour les IFMK.

Dès la 2ème année de Licence STAPS, une passerelle est ouverte pour intégrer la PACES par le dispositif AlterPACES de l’Université Paris Descartes. Vous trouverez toutes les informations sur ce dispositif avec le lien Internet suivant : http://orientationactive.parisdescartes.fr/alter-paces/.
Après la Licence STAPS, si vous souhaitez poursuivre, vous aurez le choix entre plusieurs Masters (2 ans) :

A l’issue d’un de ces masters, vous pourrez vous inscrire en thèse pour passer un Doctorat STAPS (3 ans) et devenir enseignant-chercheur – dans une des 50 UFR STAPS françaises.

Les études en STAPS ne sont pas sans débouchés : une enquête récente a mis en évidence que 82 % des titulaires de la licence STAPS étaient, trois ans après leur sortie, professionnalisés de manière pérenne, et au niveau auquel donne accès leur diplôme : on peut penser que ce résultat résulte de l’originalité des études qui apprennent à analyser des pratiques vécues de manière pluridisciplinaire, du caractère encore en partie professionnel de la formation, et de la détermination des étudiants.

 

Après une Licence STAPS éducation motricité :

-Enseignant d’éducation physique et sportive du second degré ou du premier degré.

 

Après une Licence STAPS entraînement sportif :

-Entraîneur sportif, préparateur physique.

 

Après une Licence STAPS activités physiques adaptées – santé :

– Professeur en APA en milieu spécialisé, Entraîneur en Activités Physiques et Sportives adaptées, Spécialiste de la Prévention par l’Activité physique (AP), Cadre formateur en APA, en AP et Santé, Educateurs spécialisés en APA.

 

Après une Licence STAPS professionnelle métiers de la forme :

-Coach sportif, Professeur d’Activités Physiques et Sportives, Concepteur et gestionnaire de projets de mise en forme, Assistant de direction d’une salle de sport, Agent commercial dans le domaine sportif.

 

Après une formation en STAPS vous pourrez devenir aussi :

-Masseur-Kinésithérapeute viale concours en 1èreannée de Licence STAPS.

-Enseignant-chercheur en STAPS après avoir obtenu un doctorat.

Vous pouvez tout au long de votre Licence, vous réorientez, rebondir, vous spécialisez au regard de votre projet d’études ou professionnels. En ce qui concerne la Licence 1, vous pouvez vous réorienter à l’issu du 1er semestre à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Université Paris Descartes avec le diplôme universitaire PAREO.

Voici le lien Internet de PAREO pour toutes informations supplémentaires : http://orientationactive.parisdescartes.fr/du-pareo/ou https://www.univ-paris5.fr/ORIENTATION-INSERTION.

 

Il existe également des conventions qui permettent aux étudiants STAPS de se réorienter, le cas échéant :

  • Conventions avec IFMK (concours en L1) et PACES (AlterPACES) ;
  • Des conventions avec les fédérations sportives (natation, athlétisme, volley-ball, rugby, boxe française, judo).

Commentaire d’une étudiante de Licence 3èmeannée éducation motricité :

« La licence STAPS est pour moi une formation très intéressante dans la mesure où elle permet de découvrir ou de redécouvrir un panel de sciences différentes. En effet lors de mes 3 années de licence STAPS j’ai pu découvrir l’anatomie, la sociologie, la praxéologie ainsi que la physiologie ou encore la psychologie. De plus on y apprend l’histoire des pratiques sportives, de cette façon on comprend comme a été créée la discipline.

Pour ma part j’aime beaucoup la formation en Licence STAPS, notamment de par les matières qui y sont enseignées. »

 

Commentaire d’un étudiant de Master 1èreannée SP2S :

La Licence STAPS est une licence très complète. S’il est important d’avoir un certain potentiel physique, cela est loin de suffire ! Je me souviens avoir été très étonné de la pluridisciplinarité inhérente aux Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives.  S’il faut avoir un certain niveau en Sciences « dures » (Anatomie, Physiologie, Contrôle Moteur…), le domaine littéraire et celui des Sciences Humaines ne sont pas négligés (Sociologie, Histoire, Psychologie…) ! Comme pour les autres licences universitaires, il faut savoir rédiger…

Si l’on ne peut être « bon » partout, y compris dans des APS très multiples (surtout en L1), il faut tout de même composer avec toutes ces disciplines et ne pas hésiter à combler ses lacunes. Pour éviter ainsi de prendre du retard à la fin de la L1.

Cette licence est donc une licence bien plus exigeante que l’on ne pourrait croire ; combiner différentes activités physiques + un nombre de cours théoriques conséquent est un challenge autant physique qu’intellectuel et demandant surtout beaucoup de volonté / motivation.

Pour finir, ma formation fut complète, j’en sors avec beaucoup d’expériences et d’apprentissages, que je compte continuer à développer en tant que chercheur. N’oublions pas d’ailleurs, pour finir, que cette formation ne forme pas que des professeurs d’EPS ! Si vous souhaitez vous orienter par la suite dans le domaine des pratiques adaptées ou encore du « coaching » /nutrition/bien-être et sport, ou bien de la psychosocio-motricité, cette licence vous apportera toute l’expérience et le savoir nécessaires.

// FACEBOOK LIVE spécial STAPS //Posez toutes vos questions en direct sur les études STAPS et les débouchés

Publié par Université Paris Descartes sur mercredi 31 Janvier 2018